AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 12/12/2010 - M.Aniyah Wilson ~ Folie ou Curiosité ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


membre . accro

avatar

♠. petits messages : 51
♠. je suis là depuis : 25/11/2010


Message
Ceci commence un début de samedi après midi , je discutai avec une amie autour d'un café ( comme les petites vieilles ! ) et nous parlions de visiter une ile, alors nous avions à ce moment trois choix, L'ile d'orange, L'ile Turquoise ou .. L'Ile XERONE ! Oui, il me semble bien avoir déjà entendu parler de cette ile. Mais je ne me souvenais plus très bien de tout ceci ; j'allis donc sur mon oridnateur une fois de plus pour y lire les archives sur cette ile si mystérieuse. [...] HA ENFIN TROUVE ! J'ai du mettre une bonne dizaine de minutes avant de trouver ses archives !

" 15 Mars 1956 ;Découverte d'une dizaine de personne mortes pendues.
19 Mars 1956 ;Trois personnes mutilées au bord de l'eau.
19 Juin 1961 ;Découverte de bras, jambes ..
25 Aout 1965 ;Quinze personnes semble s'y être suicidés..
[Et ainsi de suite...]
29 Septembre 2010 ; Interdiction totale de visiter l'ile"

Ayant lu tout ca ( il y en avait un paquet de ce genre ) cela me donnait plein de frissons dans le dos. Mais une petite voix au fond de moi me disait d'y aller malgré tout cela, et que il ne se passerais rieen. Aniyah, bête et naïve, écouta cette petite voix.
" - Hey ! Tu connais L'île Xerone ?"
" - Melody Aniyah Wilson, ne me dit pas que tu veux y aller ?"
" - Hé bah en fait, je sens au fond de moi que je peux y aller ! "
" - Gogole, tu va mourir , sans moi, s'pèce de folle !!!!!!!!"
*ZBAAAAAAAAAAAF* Et mon amie partie de ma maison comme ça..

Même pas un en revoir .. Ca fait toujours plaisir, enfin bref, sur ce coup de tête, je pris donc mon sac à dos SMICTOM alias Smixsmos comme je disais à une époque. Je pris donc mes botines tout pouries mais encore en ssez bon état, de toutes façons, je n'avais qu'elles. Mon sac d'exploration enfin fini, je sorti donc de ma baraque. Ques-ce que je suis bête, je n'avais pas pensé , comment ferais-je pour aller sur l'ile ? Une heure plus tard, après m'avoir faite traitée de folle bien plus d'une centaine de fois, je trouvis donc une personne voulant bien venir m'accompagner sur cette ile, et de plus, IL AVAIT UN BATEAU. Je me fis donc accompagner par monsieur Aaron Jhonny Madlle. Il avait l'air très gentil, mais si mystérieux, d'une couleur de cheveux plutot dans les tons marrons foncés, avec des grands yeux verts. Je le trouvais assez séduisant, malgré une longue balafre sur sa joue gauche.

"- Monsieur, sans être indiscrete, quelle est la raison de votre cicatrice sur votre joue ? "
"- Tu peux me tutoyer, Melody , cette coupure m'a été faite lorsque j'avais 19 ans, j'était avec des amis sur un quai lorsque je me fit bizzuter, je devais donc nager jusqu'à une bouée de sauvetage au large et revenir. Seulement, ces soit-disants "amis" ne m'avaient pas prévenus qu'il y avait des requins et tout ce bazzard dans ce bleu si profond. Je me suis fait attaqué paar un requin marteau, qui m'a enlevé un bout de ma jambe droite, puis j'ai pris mon couteau pour le blesser.. Mais je me suis coupé la joue. "
"- Ohh mon dieu, vous avez dû avoir mal !
"- Ce n'est qu'une lame, et qu'une cuisse tu sais."
"- Oui, mais je n'aurais tout de même pas aimer être à votre place."

Nous embarquîmes donc dans son bateau, assez spacieux à mon gout, et tant donné qu'il y avait 4 chambres !! La salle de bain était si belle, la baignoire, bleue et vert, bon c'est sûr, ce n'est pas forcément le genre de couleur qu'on mettrais ensembke, pourtant le partage de couleurs était diversifié, et si bien partagée que cela me fit des étoiles dans les yeux. Non non je n'exsagère pas, c'est réelement magnifique ! Aaron mis le cap sur L'ile Xerone, plus le temps passait , et plus je trouvait que le temps devenait sombre, sombre et froid. Jhonny commençait lui aussi, à devenir bizarre. Il rigolait aux mannettes de son bateau, je ne comprenais pas pourquoi , et ces yeux devenait étranges,vraiment étranges... D'habitude d'un vert profond et romantiques si je puis dire, ils en devenait vert pâles à en faire peur.

Haaaaaa l'île était ENFIN en vue, à environ une dizaine de kilomètres selon moi. Mais deux minutes plus tard, nous fûmes déjà arrétés. Et hop! En même pas l'espace de le dire que mes affaires furent déjà à terre. Mais, Aaron Jhonny n'avait apparement rien emmené, ce qui m'étonaait. Je lui posa la question pourquoi estèce qu'ilo n'avait rien emmené il me répondu que cela était parfaitement normal, que ses affaires étaient DEJA sur l'ile. Une question me traversa l'esprit - Comment pouvait-il avoir ses affaires ici alors que cette ile est réputé pour qu'on y retrouve des morts ?-
Je n'osit bien sur pas lui demander, pour ne pas paraitre impolie, mais ce petit soucis me tracassait beaucoup, c'est vrai quoi, comment pouvait-il faire ? C'est carrément impossible ; inimaginable et .. impensable ! Je suis choquée. Après tout nos bagages complêtement déscendus, je regarda autour de moi, le ciel était d'un gris que je n'avait jamais vu auparavcant , un gris foncé, mais en même temps, clair, on avait l'impression qu'il allait faire de l'orage en fait. Ho et puis les arbres, si l'on peut appeler ça des arbres, c'est plutotdes bout de bois sans feuilles, sans vie, sans rien. Après avoir observé ce petit bout de terre, je m'aperçu qu'elle était carrément déserte, oui , il m'a fallu du temps avan de comprendre cela. Ca parait logique, les gens ont l'interdiction d'y entrer, ou voir même d'en sortir, il y a eue des meurtres ... Enfin bref . Par contre, Aaron n'avait pas l'air plus choqué que ça, il regardait cette ile comme si il la connaissait par coeur, alors que c'était impossible! Il serais déjà mort, scarifié, tué, écorché, coupé, boufé .. Je n'sais pas, MAIS C'EST PAS POSSIBLE!! Ensuite nous allîme nous balader sur la plage, qui était abandonée, même pas un crabe, ni un coquillage, il n'y a que des grains de sables , et encore, s'il ont peut appeler ça du sable, en réalitée, ce n'est que des bout de terre, de la terre grise. Vraiment très étrange.

Ensuite, Jhonny me demanda d'enlever mes chaussures , je le fis, pour lui faire plaisir, alors je marchais à présent pieds nus sur la plage, lorsque je me fis écorché le pied, il y avait plein de sang partout. Comment faire ? Aaron partis donc chercher une feuille, une réscapée, et me la mit sur le gauche ( de pied ). Ca ne fit absolument rien, juste que le sang s'écoulait maintenant à travers la feuille, elle en est maintenant imbibée. Je proposa donc de la laisser, trouvant que le sang commençait à s'arrêter de couler. Aaron refusa, puis une fois que mon liquide veineux fini de s'écouler, il pris la feuille et la mangea ! L'envie de vomir me pris la gorge . Comment pouvait-il ? C'est dégueulasse !! Excusez-moi de dire ça, mais carrément gerbant. En plus, après, il se lécha les doigts. Plus le temps passait en le regardant et plus j'eue l'impression qu'il était étrange, sadique .. Aaron avait l'air de se régaler. L'envie se fit de plus en plus ressentir. Trop tard, je rendis mes entrailles. Il y en a partout, du sang partout, pourquoi avais-je vomis du sang ? En tout cas, cela n'avait pas l'air de gener particulièrement Jhonny, qui était à quatres pattes à fouiller dans le sable. Je pris peur, je partis donc, avec mon sang autour de la bouche, à travers la foret, avais-je raison de faire ceci ? M'éloigner dans une forêt, sur une ile mystérieuse avec un fou avec moi, enifn loin de moi.. Je ne le savais pas, mais cela ne m'importais guère. Je voulais simplement m'éloigner de Aaron. Oui, certes, il est mignon, gentil ; mais quand il mange une feuille pleine de sang ça ira pour moi, je n'en pouvais plus. Après une heure de marche dans une jungle épaisse, car au beau milieu de cette ile, il y avait une végétation ardente, on se croirait en amazonie. J'aperçu un petit lémurien, il me fixa sans cesse, me suivait. J'en eue marre, je lui hurla :

LAACHEEE MOIIIIIIIIIIIII !

Il me regarda avec ses petits yeux touts marrons, trôp chou, mais il semblait avoir compris ce que je voulai dire, il partait donc en courant à travers les branches. Dommage , tout compte fait, je l'aimais bien moi. Enfin bon, je continua donc ma traversée de l'amazonie, puis au bout d'une bonne heure à m'enfoncer dans cette jungle, je commença à voir la nuit tomber. Comment fais-je faire pour dormir, sourtout avec ces sans doutes cannibales dans le coin. Malgré mes angoisses, je fût bien obligée de monter ma tente. Que suis-je idiote, je n'avais pas de sardines, qui sert à faire tenir la tente, et si par malheur, il y avait une tempête ? Je me sentie donc obligée, en Quasi-pleine nuit, de parcourir un bout de foret afin de trouver des bouts de bois qui pourraient me servir pour tenir ce qui va me servir de mini maison pour dormir. Après dix minutes de marches, avec ma lampe torche qui commença à s'affaiblir, je trouvit plein de branches, idéal pour faire tenir ma tente ! Je rentrais donc dans mon grand bout de toile vert. Et hop! Arrivé à la tente, je pris les bouts de bois, les torda et tout, une vraie petite Mac Giver !!
La nuit fut longue, je ne fermis même pas l'oeil une seule fois, ayant peur de tomber sur un cadavre devant ma chambre, enfin un truc comme ça quoi. Là, nous sommes le matin, j'ai survécu, je suis fière de moi, même s'il n'y a pas de quoi y être.C'est vrai quoi, j'ai juste survécu sur une ile où il y a personne, où il y a eue des meurtres, c'est tout, enfait si, il y a de quoi etre fière. Mais c'est bon, c'est qu'une nuit. La solitude commença à me gener fortement, lorsque j'aperçu au loin deux personnes, habillés avec des lianes. Qui cela peut bien être donc ? Des rescapés , pas possible !

Je m'avençai donc vers eux, plus je me rapprochais et plus leurs visages ne me semblaient pas inconnus.

"- Melody ? " Dis une voix lointaine
"- Woo ! C'est qui?"
"- C'est moi ! "
'- Votre visage me semble familier...."
"- MA FILLE! !! "

Oh mon dieu! Je crois que j'ai retrouvé ma mère ! Mon coeur se rempli de joie, mais oui, c'était bien elle ! Depuis tout ce temps, Je ne sauras exprimerma joie, j'étais pire qu'heureuse. Cela a été très rapide, pendant plus de deux heures, nous parlions de choses et d'autres, je n'en revenis pas, j'avais retrouvé mes parents. Enfin plutot ma mère, pas mon père , d'ailleurs, oui, pourquoi mon père n'était pas là ?

"- Ben ma petite chérie, je vais t'expliquer,ton père et moi comme à notre habitude, nous partions pour pour un voyage, et le réacteur de l'avion ayant eue un problème, nous nous sommes crashé sur cette île. Mais ton père fît une émoragie et en est mort, depuis ce temps, je vit seule sur cette ile, mais les animaux sont mes amis je m'occupe d'eux, je les soigne..."

Bon d'accord, mon père était mort, je pleurais de nouveau. Mais je crois bien que ma mère avait quelque peu disjoncté, pendant toues ses années, avec des animaux, cela doit faire perdre la tête. Mais selon elle, elle ne l'avait toujours pas perdue . Mais qu'importe, j'ai retrouvé ma mère ! D'ailleurs; elle n'avait pas changé , toujours aussi brune profonde, malgré quelques cheveux blancs mais c'est normale, toujours aussi maigre, les yeux toujours aussi verts... Ha oui, les rides sur son front commençaient à prendre place, mais ce n'est que la vieillesse, rien de plus. Pendant toute la journée, nous nous occupâmes beaucoup, je visiait des cascades, c'était magnifiiiiiiiiiiique !! La journée enfin finie, nous péchâmes des petits poissons.. Bon j'avoue, c'est pas bon, mais pas du tout ! Ca avait le goût de vomi .. YUK! Ma maternelle m'obligea à le manger , ça m'aiderais à reprendre des forces. Après ce repas bien "remontant" je ne pus même pas me laver les dents, et je déteste ça . La tente avait survécue , alors nous dormions dedans. La nuit fût moins longue et dure que la précédente, et puis JAI DORMI ! Ma mère , ronfle , c'est incroyable, elle n'a décidément pas changé d'un poil, enfin de mes souvenirs, qui sont à vrai dire très, très ... très lointain. Au réveil, le lendemain, je ne trouva pas ma mère à mes côtés, pourtant, elle y était bien hier, il me semble. Oui , j'en suis même sure, mais où est-elle ? BORDEL! A peine ma mère retrouvée, je la reperds, j'en ai marre. Je la chercha partout, à droite, non, ni à gauche, MAIS OU PEUT ELLE ETRE ?
Soudain ; je regarda au dessus de ma tête et vit ... Ma mère, pendue, le spectacle était atroce, j'en hurla. Je pleurais, je hurlais, je ne pouvais pas m'arrêter d'hurler. Quel horrible chose, ma mère, ma tristesse était grande, vous n'imaginez même pas. J'étais tellement heureuse de l'avoir retrouver, et le lendemain, la retrouvé morte, vous comprenez, c'est vraiment absurde. Je mis de longues heures avant de m'arrêter de pleurer. Mais passons, il me fallait quitter cette ile au plus vite, pour ne pas avoir à recevoir le même sort que ma mère. Mais je réfléchi à une chose, si c'était ma maternelle qui s'était suicuidée elle ? Elle n'avait pas de raisons, elle m'avait retrouvée après de très longues années, se suicider est complêtement à l'envers de la réaction qu'elle aurait du avoir. Non, je pense que c'est un meurtre, j'en suis sûre. Mais pourquoi, ma mère, pas moi ? Ce n'est pas juste, vraiment pas. Et en plus, c'est étrange, ma mère était à côté de moi, c'est vrai, on aurait très bien pu me tuer moi aussi. Je ne voulais pas rester ici pour en savoir d'avantage, s'en est trop. Je courut vers la plage, tampis pour mes affaires GUESS, il fallait que je partes à tout prix de cet endroit qui est maudit pour moi.

Au loin, j'aperçu le bateau de Aaron Jhonny ! J'haletais tellement que je courais vite, plus qu'une vingtaine de mètres, tu peux le faire Mélody, tu peux me disais-je . PAAAAAAAF! Et mince, une branche, je tomba au sol comme une m*rde. J'avais le nez qui saignait, le front, mais je m'en fichai, je voulais juste partir.
Arrivé au bateau, je pris les commandes en quatrième vitesse et je mis le cap vers où j'habite. L'océan semblait ne jamais se finir. Au bout de deux bonnes heures dans le bleu le plus profond, j'aperçus enfin la terre ferme. Je ne m'étais décidement pas trompée. J'étais bien arrivée à mon point de départ, je laissa le bateau là où il était et je nageait les dix mètres qui me restais à parcourir . Il me fallais me dépenser. Hop Hop, sur le quai, tout le monde me regardait, je couru jusqu'à ma maison, et m'y enferma au chaud, avant de prendre une douche et tout le tralala, en me prommetant de ne jamais retourner sur cette île.


Dernière édition par M.Aniyah Wilson le Dim 12 Déc - 19:36, édité 7 fois (Raison : J'avais envie :D et aussi, que ça à faire. ;))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

12/12/2010 - M.Aniyah Wilson ~ Folie ou Curiosité ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
♠ . PARTONS A L'AVENTURE.
 :: 
honoleï beach
 :: Île Xerone
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit